SAWF

Forum de S.A.William, écrivaine cournonaise. Sa première trilogie : Le monde de Slytha -Tome 1: les chasseurs d'âmes - Tome 2: les mystères de Slytha - Tome 3: la fin des secrets. Sa nouvelle saga : Les descendants - Tome 1 : Deux fils
 
AccueilAccueil  Site  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Critique : LP Pierre

Aller en bas 
AuteurMessage
Saw
Administratrice en Chef
Administratrice en Chef
avatar

Messages : 2873
Date d'inscription : 27/08/2011
Age : 28
Localisation : Auvergne

MessageSujet: Critique : LP Pierre   Mer 25 Juil - 11:41

Voici la critique de Pierre
(elle est sur fb, j'avais oublié le forum Embarassed )

Citation :

Du fantastique aux allures oniriques : S.A. WILLIAM, Les chasseurs d'âmes


Les chasseurs d'âmes, ou comment mêler les genres tout en restant dans une certaine originalité !


Zack est un adolescent dont la vie s'écoule, monotone. Son seul rayon de soleil dans cette grisaille est sa petite sœur Lysi. Cependant, tout bascule le jour où une jeune inconnue lui passe un anneau aux propriétés étranges au doigt. Il se retrouve donc embarqué dans une bataille contre un ennemi invisible enfermant les dormeurs dans leurs rêves et les plongeant, de ce fait, dans un profond coma. Malgré tout, Zack ne se sent pas concerné... Jusqu'au jour où sa sœur se trouve elle aussi en proie à cette étrange maladie.




Vous avez dit banal ?


A la lecture de ce synopsis pourrait venir une pensée : « Encore une énième histoire durant laquelle le gentil héros va sauver sa pauvre petite sœur des griffes d'un grand méchant. » Une telle réaction serait compréhensible, mais elle est pourtant un tantinet éloignée de la réalité des faits. En effet, malgré une trame qui semble avoir été maintes fois exploitée, l'auteure, S.A. William, ne tombe pas dans le piège de la facilité en resservant au lecteur un roman que tout un chacun aurait lu dans sa jeunesse. Et il faut bien le reconnaître, au vu de son expérience, c'est déjà une belle preuve de savoir-faire que d'éviter le piège du « déjà-écrit » alors que les références du genre sont nombreuses et ont tendance à pulluler, surfant sur la vague des gros succès actuels. Ceci dit, l'intertextualité n'en demeure pas pour autant moins présente et le lecteur averti ne manquera pas de relever la plupart des allusions à d'autres romans qui jalonnent l'histoire. Il s'agit donc là d'un bon point à accorder à la jeune écrivaine.




Revisiter ses classiques


L'intrigue pourrait ne pas payer de mine pour les plus exigeants, mais il serait dommage de porter un jugement trop hâtif. Le suspense est effectivement ménagé tout au long du récit et certaines questions restent en attente de réponse durant une durée appréciable. Cela est – osons le terme – savamment dosé afin de tenir le lecteur en haleine et de l'accrocher, sans pour autant le rebuter. Les dernières pages en sont la parfaite illustration.Autre qualité de l'intrigue : les souvenirs qu'elle induit chez certains, voire, pour les plus jeunes, des envies de lecture. Force est de constater que l'univers dans lequel se déroule l'histoire est riche et varié. Les décors sont diversifiés et cela n'est pas sans rappeler les classiques de la chasse aux trésors, de la piraterie et bien d'autres encore. Tout cela, rappelons-le, sans pour autant copier les prédécesseurs.




Le péché par l'excès... ou l'absence


Dire que le roman est exempt de tout défaut serait malhonnête. Les reproches ne sont certes pas nombreux, mais ils existent. A commencer par la ponctuation, qui ne facilite pas toujours la lecture et est parfois mal placée, voire totalement absente. Du coup, cela peut, de temps en temps, nuire à la compréhension. Cette dernière est aussi mise à rude épreuve lors de certaines phases de dialogue, qui paraissent confuses car l'on ne sait pas toujours à quel(s) personnage(s) on a affaire. Il convient donc de lire avec attention afin de ne pas se perdre.Enfin, dernier point "dérangeant", le langage utilisé nécessite un temps d'adaptation. Il n'est effectivement pas donné à tout le monde de pouvoir s'acclimater à la « langue des jeunes » ainsi qu'à ses règles grammaticales propres telle la suppression de la négation. Pourtant, ne serait-il pas possible d'y voir plutôt là un trait de génie de l'auteure ? Car ce choix de mode de communication traduit très bien le rendu psychologique de certains personnages et rend l'identification plus aisée, du moins pour les lecteurs les plus jeunes.




Au fil du récit : la maturité


S'il est encore possible de discuter du vocabulaire employé (tournures de phrases toutes faites, manque de variété dans le choix des mots, etc.), cela reste de minimes manquements attribuables à la jeunesse et à la courte expérience de l'écrivaine, et n'entrave en rien la lecture du roman. De même, les enchaînements parfois trop brusques et rapides de quelques événements appuient cette thèse.Il n'en demeure pas moins qu'une réelle évolution dans la stylistique se fait sentir au fil du récit. Certes, tout n'est pas parfait, mais cela donne vraiment l'impression que l'auteure mûrit tout au long de son processus d'écriture. Élément appréciable et non négligeable qui donne(rait) envie de continuer à lire !




Pour terminer, un petit conseil


En définitive, Les chasseurs d'âmes est un bon petit livre dont la qualité d'édition, il est important de le souligner, rend la lecture agréable (livre souple, dont la tranche ne se plie pas à la moindre ouverture de celui-ci ; illustration de couverture aguichante,...). S.A. William n'a rien à envier aux grands écrivains. En effet, la relève semble assurée puisque, sans pour autant les copier, le roman parvient à se hisser à un niveau plus qu'honorable, si pas élevé. Et puis, voir de tels talents en herbe émerger ne peut qu'être bénéfique et procurer du plaisir. D'ailleurs, sur ce dernier élément, l'auteure remplit parfaitement son contrat vis-à-vis du lecteur.Moralité : avoir ce livre dans votre bibliothèque ne serait vraiment pas de trop.




LP Pierre

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/home.php?#!/pages/Les-chasseurs-d%C3%A2m
 
Critique : LP Pierre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hommage bien mérité à Gérard-Pierre Charles un grand mapou
» Bienvenue à Pierre Raymond!
» Selon prof Sauveur Pierre Etienne Aristide pap fè ront pot nan Afrik di Sid
» Haiti-Premier ministre :Il s'appelle Ericq Pierre !
» VOILA LE PATRON DE MICHELLE PIERRE-LOUIS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAWF :: Sawf qui peut ! :: Infos, critiques & achats-
Sauter vers: